mercredi 15 juillet 2009

Cinq thèses sur la crise de l'Éducation nationale

Cette étude a été réalisée par Damien Theillier, professeur de philosophie.

Résumé :

L’école de Jules Ferry est entrée dans une lente et douloureuse agonie à partir du début de la Ve République, quand il a été décidé de lui appliquer le Plan Langevin-Wallon de 1947. Ce projet a consisté à transformer l’École de la République, fondée sur l’instruction de tous, l’autonomie du savoir et la promotion des meilleurs élèves, en un système communiste, supposé créer une égalité parfaite entre tous les enfants, grâce à un enseignement unique, uniforme et égalitaire, de la maternelle à l’Université.

Devant l’échec évident de ce projet dès les premières années de la décennie 1960, il a été décidé de transformer radicalement les méthodes d’enseignement. Ce fut la « révolution pédagogique », qui commença avec l’introduction des « pédagogies non-directives », et fut parachevée en 1989 par la création des IUFM, nouveaux organismes de formation des futurs professeurs, chargés de former tous les nouveaux enseignants aux nouvelles pédagogies, et de garantir que le savoir-faire des professeurs des anciennes générations cesse entièrement d’être transmis aux nouvelles. Quarante ans de lutte acharnée contre toutes les traditions héritées de l’École de la République ont finalement eu raison de toute résistance, y compris dans le corps enseignant.

Peut-on encore sauver l’école ? Surmonter une telle crise suppose de poser un diagnostic sans concession. Suffit-il de revaloriser les enseignements traditionnels pour que tout aille mieux ? Ou faut-il mettre en question la structure même du système scolaire ? À travers cinq grandes thèses développées par le philosophe Philippe Nemo dans son livre Pourquoi ont-ils tué Jules Ferry ? , nous allons montrer comment l’Éducation nationale a perdu toute cohérence et toute possibilité de se réformer elle-même. Dès lors, le seul espoir de rénovation de l’École implique de refonder entièrement les structures de notre système éducatif. À défaut de sauver l’école de Jules Ferry, nous pouvons en sauver l’esprit, et restaurer un enseignement de qualité préparant tous nos enfants à réussir leur vie.


Téléchargez l’étude complète : Cinq thèses sur la crise de l'Éducation nationale

Etude également disponible au format papier, sur demande, au prix de 3 €.

Aucun commentaire:

Enregistrer un commentaire