vendredi 10 juillet 2009

Le chèque-éducation ne conduit pas à une ségrégation accrue

La Friedman Foundation s'attache à déconstruire dans des questions-réponses les divers mythes sur le chèque-éducation. Le plus ancré dans les mentalités concerne sans doute la ségrégation sociale et culturelle qu'il engendrerait, selon ses opposants. Cet article (en anglais) prouve qu'il n'en est rien, bien au contraire. Le remplacement de la carte scolaire par la liberté de choix de l'école permet aux familles d'inscrire leurs enfants dans des écoles différentes de leur quartier d'origine, le plus souvent culturellement homogène. La carte scolaire, au contraire, empêche les familles d'inscrire leurs enfants ailleurs que dans leur secteur, comme le prouve la situation française, en dépit de la volonté d'assouplissement affichée par le ministre de l'Éducation précédent, Xavier Darcos.

Roman Bernard

Aucun commentaire:

Enregistrer un commentaire