jeudi 9 juillet 2009

Pourquoi le libre choix de l'école ?

« Why school choice ? », sur le site de la Friedman Foundation for educational choice.

L'école publique repose à l'origine sur la croyance que celle-ci apporte la connaissance et l'épanouissement à tous et assure la stabilité de la démocratie.

Si cela était vrai, il n'y aurait alors aucun besoin de libre choix de l'école.

Mais ce n'est pas vrai. Le système scolaire fonctionne à deux vitesses. Les enfants, en particulier ceux des zones urbaines, [...] reçoivent une qualité d'enseignement qui dépend plus de l'endroit où ils vivent que de leurs capacités d'apprentissage. Les parents, à moins de pouvoir déménager ou payer les frais de scolarité du privé, ont peu de choix par rapport au type d'éducation reçu par leurs enfants.

L'école publique est, simplement, un monopole qui n'accomplit pas les idéaux des pères fondateurs de l'école. L'ironie tragique est qu'elle accentue la stratification de la société et échoue à promouvoir l'égalité des chances.

En 1955, Milton Friedman, visionnaire, anticipa les résultats de ce monopole et encouragea le retour à la liberté scolaire au moyen du libre choix de l'école. Il avança qu'il serait préférable et plus équitable que le gouvernement donne « à chaque enfant, par l'intermédiaire de ses parents, une somme [chèque] qui servirait seulement à payer son éducation ».

Les avantages de cette idée, qui allait être connue sous le nom de « libre choix de l'école », sont nombreux. Les études montrent que le libre choix de l'école conduit à de meilleurs résultats aux examens pour tous les étudiants et de meilleurs taux d'accès aux diplômes. Elles montrent que les parents sont plus satisfaits et impliqués dans les études de leurs enfants, et que le libre choix de l'école permet de faire économiser des millions de dollars au contribuable américain. Et elles montrent que les écoles publiques s'adaptent positivement à la concurrence.

Mais au-delà de la théorie, ce qui est au cœur du libre choix de l'école, c'est la liberté de choix de la famille. C'est l'enfant au fond de la classe qui ne reçoit pas ce dont il a besoin dans l'école de son secteur. C'est l'étudiant qui ne se sent simplement pas à l'aise dans son école actuelle. C'est la famille qui veut simplement une alternative.

En fin de compte, le but de l'éducation est d'assurer l'apprentissage et de garantir une société libre et une démocratie stable. Ces objectifs sont mieux atteints quand tous les parents sont libres de choisir l'école qui convient le mieux à leur enfant.

Pourquoi le libre choix de l'école ? En un mot, pour la liberté.

Aucun commentaire:

Enregistrer un commentaire